Il était une fois, dans le royaume de Tsing Tâo, un jeune homme très curieux des réalités de l’existence.

Un beau matin, il ne se réveilla pas.

Arrivé dans le pays du non-retour, il questionna le premier homme qu’il rencontra, après plusieurs jours de marche.

- Où suis-je, noble passant ?

- En Enfer, pauvre voyageur.

Et l’homme de repartir en répétant : “En Enfer... En Enfer...”

Le jeune homme continua sa marche et arriva dans une grande salle à manger, perdue au milieu du désert. Le couvert était mis. Les bols remplis de riz parfumé et les cruches d’eau fraîche. Soudain une troupe bruyante fit irruption. Les guerriers se disposèrent autour de la table et commencèrent à manger... Mais les baguettes mesuraient plus de deux mètres chacune et les hôtes n’arrivaient pas à se nourrir sans se gêner mutuellement. S’ensuivit une bagarre générale où tous s’étripèrent. Le jeune homme s’enfuit.

Il questionna un autre homme qu’il rencontra, après d’autres jours de marche.

- Mais où suis-je donc, noble passant ?

- Peut-être au Paradis, grand voyageur.

Et l’homme de s’asseoir, en regardant l’horizon.

Le jeune homme continua sa marche et arriva dans une grande salle à manger, perdue au milieu du désert. Le couvert était mis. Les bols remplis de riz parfumé et les cruches d’eau fraîche. Soudain une joyeuse équipe fit son apparition. Le jeune homme regarda les baguettes disposées sur la table... Elles mesuraient toutes plus de deux mètres... Les compagnons prirent place autour de la table et chacun d’eux donna à manger à celui qui était en face de lui grâce à la longueur des baguettes... Tous finirent le repas en chantant.

Puis, le matin où le jeune homme ne s’était pas réveillé, il se réveilla.


© tous droits réservés pour tous pays ©